Chapelle Notre Dame de Nazareth à Saint Chinian

 

 

ND de Nazareth

adresse:  route d'Assignan D177, chemin de terre à droite
coordonnées GPS:N43.412510°,   E2.924573°  
 
contact:  Association les Amis de Notre Dame de Nazareth à Saint Chinian
ouverture: Visites possibles sur rendez-vous 
visites guidées: Office du Tourisme. L'association des Amis de Notre Dame de Nazareth propose des visites guidées sur rendez-vous. Elle met également, à la demande, à disposition des randonneurs, une salle attenante à la chapelle pour pique-niquer en cas d'intempéries.. Visites commentées de la chapelle et du site tous les mardis de juillet et août de 9H à 11H (5 personnes minimum, sur inscription à l'office de tourisme). Téléphone : 00 33 (0)4 67 38 21 80 00 33 (0)6 88 18 27 39 
à savoir:  Accès possible par le chemin de croix à pied, le sentier étroit, jalonné d'un chemin de croix qui permet d'atteindre le sommet du Roc Notre Dame où se trouve la chapelle consacrée à Notre Dame de Nazareth ou en voiture par un chemin pas très commode, parking.
Messe mi mai à fin octobre. Le 15 août avec Mr Barthès organiste. En Septembre nativité de la Vierge Marie

enluminure3Présentation sommaire: 

Sur la route entre Béziers et Saint-Pons, la chapelle est située sur la colline de «la Corne» («Saint-Chinian de la Corne» ancienne dénomination du village !) Saint-Chinian est niché au fond de la vallée du Vernazobres dans un écrin de verdure.

enluminure3Style architectural:

 La chapelle elle-même n’offre rien d’original quant au style architectural, elle est plus remarquable par son emplacement.

 enluminure3Photos

   

 

enluminure3Description générale:

La chapelle a été bâtie en plusieurs fois et l’intérieur présente plusieurs niveaux à cause du socle rocheux. Elle contient quelques objets remarquables : statue du XVIIIe siècle, deux tableaux sertis dans le mur, représentant saint Joseph et saint Benoit d’Aniane, des ex-votos, brassards ou capes de communion dans des cadres dorés, des plaques de reconnaissances à la suite de la guerre et un très bel harmonium de 1890 donné par la famille Étienne.

Un peu d’histoire :
Dès l'époque gauloise, ce site fut dédié à la pratique religieuse : on dit que les druides y accomplissaient des sacrifices humains. Des vestiges de dolmens et d'autels de pierre témoignent de cette présence. Les Romains y établirent un poste militaire et y creusèrent une caverne pour servir de temple à leurs troupes. La grotte a été comblée, mais son entrée toujours visible. Au Ve siècle, les Wisigoths érigèrent une chapelle en contrebas de la grande croix qui domine la vallée.
On peut penser que les moines de saint Benoît, en s'installant à Saint-Chinian et en fondant en 826 l'abbaye de Saint-Agnan, ne sont pas étrangers à l’édification de la première chapelle. Ils ont contribué à développer le culte de la Vierge Marie et lui auraient élevé une chapelle en 840, sur le site actuel à la suite d'un fait miraculeux : à en croire la légende, la Vierge Marie serait apparue à un berger, laissant la trace de son pied sur un rocher.
Cependant ce n’est qu’en l’an 1102, qu’il est fait mention de ce sanctuaire dans une charte de l’archevêque de Narbonne. En 1120, après le retour de croisade en Terre Sainte, le nom de Nazareth lui est attribué.
Cette chapelle fut plusieurs fois détruite, au XIIIe siècle par les Albigeois, ensuite par les Huguenots en 1578 (le bandit Bacou, rallié à Montmorency, finit défenestré à Brassac), mais elle fut chaque fois reconstruite. En 1613, le pape Paul V accorda même une indulgence de 7 ans aux pèlerins qui viendraient y prier Notre Dame.
En 1635, la chapelle fut rallongée de 2 travées par un ermite, le père Bosca. En 1750, elle fut consacrée par Monseigneur David.
Pendant près d'un siècle et demi, plusieurs ermites se succédèrent à Notre Dame de Nazareth, contribuant à la protection du sanctuaire.
Le 7 avril 1791, la chapelle devint Bien National et on la ferma au culte avant de la vendre, en 1795, à M. Salvagnac qui emporta la statue de la Vierge en plâtre doré dans sa maison et se servit du bâtiment comme d’une bergerie. Mais comme chaque matin un de ses moutons était retrouvé mort, il s’en retira, sans toutefois rendre la chapelle au culte.
A la fin de la période révolutionnaire, M. Salvagnac remit la statue dans la chapelle. En 1805, après le concordat, la chapelle retrouva un rôle religieux. En 1813, la fille de M. Salvagnac fit don de l'édifice à la paroisse.
La chapelle fut alors rendue au culte de la Vierge Marie et de nombreux pèlerinages s'y déroulent chaque année (140 personnes).
Elle est depuis 1977 gérée par l'Association des Amis de Notre Dame de Nazareth.
Sources : Hérault tourisme- Haut Languedoc vignobles-Père Jean Claude Monte (émission RCF du 11 mai 2020)-
15/05/2020


se connecter

hello

bye bye