Chapelle Saint-Michel, ruines de Mourcairol aux Aires

 

 

adresse:  Chemin de Saint-Michel, Saint-Michel, 34600 Les Aires
coordonnées GPS: 
N43.570079°, E3.100942°
contact:   
04 67 95 61 44 (mairie des Aires ) ou 06 08 87 21 52 (Etienne Dumont)   Les Amis de Saint-Michel      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ouverture: permanente, loquet à ouvrir puis refermer après toute visite
visites guidées: Mêmes contacts, visite mensuelle de mai à août, journées du patrimoine, le samedi à 17h ( voir programme office de tourisme ou contact)
à savoir: 

Fête votive le 8 mai après-midi, (en cas d'intempérie, cérémonie en l'église des Aires). Cette fête commémore le 8 mai 492, date de la première apparition de l'Archange Michel sur le Mont Gargan en Italie.

Chapelle inscrite aux monuments Historiques en 1963, extension à tout le castrum de Saint-Michel de Mourcairol en 2014.

Parking à l'entrée du site, en haut du chemin de Saint- Michel, accès par RD 160, route du vieux moulin.


enluminure3Présentation sommaire: 

Chapelle romane de l'ancien château de Mourcairol, désaffectée du culte en 1680, remplacée par la première église Saint-Michel des Aires, propriété de la commune des Aires.

enluminure3Style architectural:

Edifice religieux de style roman, nef semi-circulaire, voûtée en cul de four, nef charpentée, remaniée, couverte de tuiles canal, entretenue depuis 1973. Une baie desaxée s'ouvre à droite du choeur, une autre, romane, apparaît au sud de la nef et comporte le réemploi d'un arc monolithe pouvant être pré-roman ; l'ouverture au nord est plus moderne. La nef ne comporte que deux travées, séparées par un seul arc, reconstruit de forme ogivale lors des remaniements qui succédèrent aux troubles religieux du XVIe siècle et à la visite de l'évêque de Béziers, Clément de Bonsi en 1636.

Les enduits furent restaurés par l'ermite maçon Jean Avignon en 1829, comme en témoigne la date gravée sur la clé de voûte de l'arc triophal du choeur. Le dallage fut restauré en 1823 selon l'autre date gravée sur une dalle du sol.
Son ancienne table d'autel carolingienne à grafittis se trouve depuis 1900 en l'église des Aires. Elle servit de bénitier jusqu'aux restaurations de 1981 où elle fut placée en guise d'autel de célébrant dans le choeur. Elle fut datée d'abord à tort de la fin du XIe siècle, datée à présent au plus tard du IX°siècle, classée aux Beaux Arts en 1911 et affectée aux Monuments Historiques lors de leur création en 1913.

 

 enluminure3Photos

  

 

enluminure3Description générale:

Chapelle castellane et castrale de l'ancien château carolingien et médiéval de Mourcairol, puis annexe paroissiale de Saint-Pierre de Rhèdes, desservie jadis par un moine prieur de l'abbaye bénédictine Saint-Martin et Majan de Villemagne l'Argentière, citée en 1182, entretenue par l'Association des Amis de Saint-Michel et la commune des Aires.

Elle fut restaurée après les guerres de religion. L'édifice restauré est entretenu depuis 1973. Le premier groupe de sauvegarde de Saint-Michel s'est créé à cette époque au travers du Foyer Rural du village, après l'édition d'un livret historique en 1956. Lui succéda l'Association des Amis de Saint-Michel, déclarée en 1990.

Le château est cité en 990 comme dépendant du vicomte de Béziers. Il fut occupé par les chevaliers de Mercoirol puis, à partir de la croisade des Albigeois, par les vicomtes de Thézan, alliés à la seigneurie du Poujol. Il fut pris par les Protestants au XVIe siècle, puis démantelé. Il devint un lieu de pâture et un ermitage.Le romancier bédaricien Ferdinand Fabre en parle dans son oeuvre Barnabé, relative au dernier ermite Jean Avignon qui y vécut.

Les banquettes sont contemporaines, la statue en plâtre peint de saint Michel dans le choeur est moderne, tout comme la table d'autel qui a remplacé l'ancienne.
Il existe des réemplois de blocs anciens dans l'édifice. Il semble que le sanctuaire fut voué de manière antique à Mercure avant d'être placé à l'époque chrétienne sous le vocable de saint Michel l'Archange

.Il existait deux fêtes votives autrefois : celle du 29 septembre a été abandonnée, quant à celle du 8 mai, si elle commémore la première apparition de l'archange Michel sur le mont Gargan en Italie, elle semble aussi être la pérennisation d'une fête ancestrale : ouverture de l'été gaulois, fête de Beltaine.

.La commune adopta comme blason les armes de la famille de Mercoyrol de Beaulieu en 1978, dites d'or à trois fasces de gueule, ornées de dix billettes disposées de même en orle.

Contribution Etienne Dumont


se connecter

hello

bye bye