Eglise Saint-Jacques Béziers (IX°, XI°, XII°, XV°, XX° siècles)

 

Saint Jacques

adresse: 51 Rue Saint-Jacques, 34500 Béziers  

coordonnées GPS: 
N43 337793°, E3213849°
contact: 06 17 18 62 53  
ouverture:

De juin à septembre : les lundis et vendredis de 14 h 30 à 17 h
En juillet et août, les mercredis : de 10 h à 19 h 30

 
à savoir: 

En juillet et août, les mercredis : de 10 h à 19 h 30, avec une programmation de Paroles & Musique, de 18 h 30 à 19 h 30 suivie d’un temps de méditation.


enluminure3Présentation sommaire: 

L'église Saint Jacques se trouve à l'extrémité de l'acropole biterroise, au sud de l'ancienne ville, hors les murs, à quelques centaines de mètres du rempart médiéval. Tout près, les vestiges des arènes romaines sont encore visibles. De la première église carolingienne il ne reste rien, mais les fouilles ont révélé le petit chœur arrondi au centre de l’actuelle abside précédée de deux travées d’avant chœur sur un triple vaisseau, ensemble construit au début du XIIe siècle. Une nef unique à trois travées a été réalisée ensuite et prolongée de deux travées au XIXe siècle pour accompagner l’explosion démographique liée à l’essor économique lié à la viticulture. Les stucs baroquisants du XVIIIe siècle ont été ravagés par un incendie en 1964. L’église restaurée a retrouvé sa pureté romane.

enluminure3Style architectural:

Roman

 enluminure3Photos

egl st jacques  egl st jacques vitraux  

 

enluminure3Description générale:

Les deux travées occidentales, réalisées pour agrandir l'église en 1828, finirent de la transformer complètement. Elle garda son aspect baroque jusqu’à l'incendie en 1964 qui a ravagé les stucs et a fait éclater les verrières du XIXe.

La restauration des années 1980, a permis de retrouver ce qui restait de la construction originelle.

En 2013 de nouveaux vitraux réalisés par les vitraillistes Mireille JUTEAU et Gérard HERMET ont été installés, permettant ainsi à ce patrimoine biterrois de retrouver son superbe caractère roman. Ils offrent aussi une excellente correspondance avec la symbolique de l’église : le chemin de la nef vers le chœur, un aller vers la lumière du levant, à l’Est, et un retour vers le couchant, le monde, une image du chemin de Saint-Jacques vers l’Ouest.

L’orgue très modeste correspond aux indemintés accordées par l’assurance après l’incendie. Cet instrument bénéficie toutefois d’une excellente sonorité. Il participe au recueillement des liturgies et assure brillamment l’accompagnement des activités estivales, comme Les Mercredis de l’Été.

Deux œuvres méritent l’attention des visiteurs. Un tableau du XVIIe siècle, portrait de saint Thomas d’Aquin, identifiable par le texte qu’il écrit : Tantum Ergo… (première travée au Nord) et une statue de marbre (troisième travée au Nord), chef d’œuvre typiquement baroque, du XVIIIe siècle, une Vierge, La Toute Belle, qui provient peut-être de l’une des chapelles de la cathédrale. Elle aurait été déplacée au cours des années de la Révolution où la cathédrale était Temple de la Raison. On ne manquera pas, en sortant d’aller au jardin public au Sud, l’ancien cloître, pour admirer l’abside et le somptueux paysage qui se découvre, de la Méditerranée aux Cévennes, en passant par les Pyrénées.

 

se connecter

hello

bye bye