Chapelle Notre-Dame de Centeilles à Siran

 

 

chap nd centeilles 1

adresse:  de l'église de Siran suivre les panneaux
coordonnées GPS: 
N43.328138°, E2.652532°
contact: L’association des Amis de Centeilles
Et plus particulièrement :
M ou Mme Mandeville, au 04 68 91 62 25
Mme Lignières au 04 68 91 50 07
ouverture: Du 1 avril à 15 novembre, la chapelle est ouverte, les dimanches après-midi de 15 h à 18 h. Les samedis sur rendez-vous.
visites guidées: Pour les groupes : prendre rendez-vous auprès de l’association.
à savoir: 

Les bus pourront se garer dans le village : le chemin est trop étroit pour eux.

* les informations suivantes ont été recueillies dans le livret
« Notre Dame de Centeilles - Une Chapelle en Minervois »
écrit par l’abbé Joseph GIRY et Mme Marie-Madeleine METGE
et sur les sites suivants :

http://siran34.skyrock.com/ ou http://elpadre.overblog.com/2015/03/notre-dame-de-centeilles.html

enluminure3Présentation sommaire:  


Construite au milieu des vignes, des chênes et des pins, la chapelle Notre Dame de Centeilles est située sur les coteaux, à environ 3 kms au Nord de Siran. Son chemin étroit, bordé de murs de pierres sèches et de « capitelles », se termine par deux chapiteaux.

La chapelle est bâtie de murs de pierres blanches et grises et d’un toit de lauzes surmonté d’un clocheton. L’entrée est encadrée par un porche. Des peintures aux thèmes religieux ornent les murs intérieurs, tel que l’arbre de Jessé en face de l’entrée.
L’association des Amis de Centeilles l’a rénovée : les fenêtres sont garnies de vitraux, les fresques sont remarquablement restaurées. Centeilles reprend vie, la cloche sonne, des cérémonies religieuses et des fêtes y sont célébrées.

enluminure3Style architectural:

La chapelle actuelle de style gothique date des XIIIème et XVème siècles, construite sur l’emplacement d’une église romane. Mais une étude de 1999 des Monuments Historiques déclare que l’édifice primitif daterait des wisigoths.

 enluminure3Photos

   

 


enluminure3Description générale:

Aux cours des siècles, la chapelle Notre Dame de Centeilles a eu des hauts et des bas. Nous parlerons de son histoire et de son état aujourd’hui.
1) L’historique de Centeilles
Les romains adorent une source très pure, sous le nom de la déesse « Sirana » qui a donné le nom au village de Siran. Ce dernier a son castrum, au Pic Saint Martin qui est un remarquable poste d'observation. Plus tard, les wisigoth construisent une église paléochrétienne à l’emplacement actuel de la chapelle.
Les bergers et les vignerons vivent là une vie bucolique, quand Simon de Montfort et son armée, détruisent la chapelle, en 1209. Le calme revient lentement. Les cent veuves du village décident de construire une nouvelle chapelle dédiée à Notre Dame, au même emplacement.
Au moyen âge, chaque année Centeilles attire une foire réputée. Des processions ont lieu lors des rogations pour demander la protection des récoltes.
Jadis Centeilles sert d’église paroissiale à tous les habitants des hameaux et fermes du voisinage. J. Cunnac, dans son histoire de Siran, affirme que des ermites habitaient Centeilles jusqu’en 1630. La révolution française laisse Centeilles sans vie. La chapelle devient un bâtiment agricole pour abriter les animaux et l’outillage.
Propriété de la famille Miquel de 1871 à 1958, Notre Dame de Centeilles est vendue à l’abbé Joseph Giry, puis cédée à l’association des Amis de Centeilles qui la restaure. L’édifice actuel est classé monument historique depuis 1954.
2) La visite de Centeilles
L’église est composée d’une nef unique de trois travées couvertes d’une voûte en berceau brisé sur arcs doubleaux. La première travée de la nef est bordée de deux chapelles voûtées d’ogives qui forment le transept. Les fresques peintes aux XIVème et XVème siècles et restaurées ponctuellement depuis 1997, sont en grande partie dans leur état original. Elles constituent l’intérêt principal de cette chapelle.
On trouve sur les murs latéraux et sur le mur du fond un décor géométrique à dominante ocre : cercles, losanges. Ce décor est complété de scènes figuratives religieuses de l’Ancien et du Nouveau Testament.

En face de l’entrée, on découvre une représentation de Saint Christophe et de l’arbre de Jessé. On voit en particulier le roi David jouant de la harpe. Au-dessus sont représentées la passion et la crucifixion du Christ.

La voute du chœur est décorée d’un très bel ensemble de fausses pierres avec une rose rouge au centre (symbole rappelant les cinq plaies du christ).

A droite, Saint Michel perce de sa lance un dragon. Sur le mur sud du transept nord est représenté un « Christ de Pitié », les mains jointes. Il sort à demi du tombeau, la Sainte Vierge et St Jean, attristés sont appuyés de chaque côté, tandis que Marie-Madeleine apparait à l’arrière.

Dans la chapelle nord, une mosaïque du IVème siècle provient de la « villa Sirana ». Sur le sol de la chapelle on trouve une mosaïque gallo-romaine. Les deux chapiteaux extérieurs ont été offerts à l’abbé Géry par l’église d’Agde.
Le travail des habitants de Siran et plus particulièrement de l’association des Amis de Centeilles a permis à cette belle chapelle d’être restaurée et de sortir de l’oubli. Chaque année, le dimanche qui suit le 15 août, une procession, une messe et une kermesse sont célébrées pour la bénédiction des récoltes. Elles sont suivies d’un apéritif et d’un repas sous les chênes.
Ma description est vraiment sommaire. L’idéal est de se rendre à Notre Dame de Centeilles pour apprécier pleinement les lieux et cette merveilleuse petite église.


se connecter

hello

bye bye